En ce moment : 540 visiteurs en ligne - Ameliste, la créatrice en 2006 d'une nouvelle génération de liste de mariage
Magazine > Voyage > Afrique > Kenya

Kenya

Sanctuaire de Ngare Sergoi assure depuis 1983 la conservation du rhinocéros noir. Le grand koudou, rare au Kenya, est un visiteur régulier de la réserve. Une combinaison unique d'hospitalité chaleureuse, de paysages spectaculaires et de faune sauvage, abondante et variée.

Kenya

15 jours
De 4.500,- € à 6.000,- € par personne

Le prix varie en fonction de la durée de votre circuit, de la période choisie, du mode de transfert interne(avion ou route)

L’attrait irrésistible des réserves privées

IDENTITÉ

superficie totale : environ 581.000 km², soit près de 20 fois la Belgique ou un peu plus d’une fois la France.

population : environ 28 millions d'habitants.

religion(s) : 37 % de protestants, 30% de catholiques, 26% d’animistes et 7 % de musulmans.

langue(s) : swahili et anglais.

décalage horaire : + 1 heure en été, + 2 heures en hiver.

durée moyenne du vol : environ 9 heures jusqu’à Nairobi.

monnaie locale: Kenyan Shilling ( KES). Quelle monnaie emporter en voyage? Des EUR ou des USD.

électricité: adaptateur nécessaire.

Nature: fascinante diversité des paysages et de la faune

Le Kenya, jadis fleuron de l’empire britannique en Afrique, a joué un rôle de pionnier en matière de safaris touristiques. Si par la suite, le développement du tourisme de masse a quelque peu terni cette image privilégiée, le Kenya s’est heureusement ressaisi et ce pays reste un "must" pour tout amoureux de la vie sauvage.

Le Kenya possède l’avantage de rassembler une incroyable diversité de paysages et d’habitats naturels, dont plus de 12% sont protégés. Depuis la côte tropicale de l’océan Indien jusqu’aux neiges éternelles du Mont Kenya, forêts, savanes boisées, steppes, lacs immenses et zones arides ou désertiques alternent ou se succèdent. Sans oublier la fracture gigantesque que constitue la Grande Faille d’Afrique.

A cette diversité d’habitats correspond logiquement une variété remarquable d’espèces animales. Peu de régions du monde peuvent offrir le spectacle de concentrations de grands mammifères comparables à celles des savanes herbeuses du sud du Kenya. Et les territoires du nord abritent une faune très particulière adaptée aux conditions arides, comme le zèbre de Grevy, l’oryx beisa, la gérénouk, l’autruche somali ou la pintade vulturine.

Plus de 40 parcs nationaux et réserves de faune protègent les animaux prestigieux du Kenya. L’ornithologue y trouvera plus de 800 espèces d’oiseaux. Le spectacle de la Réserve de Masai Mara envahie par l’armée des gnous forte de quelque deux millions de têtes ou l’ambiance unique du Parc national d’Amboseli au pied du majestueux Kilimandjaro, parviennent à faire oublier qu’on y est rarement seul...

De superbes réserves privées viennent compléter le tableau. Les propriétaires privés ou les communautés locales qui gèrent ces réserves très sélects ont réussi ce pari audacieux de marier développement économique et conservation de la nature.

Le visiteur y trouve de multiples avantages : libre à lui – vu la pression touristique réduite - d’y faire (sous bonne garde) ce qui est interdit dans les parcs nationaux : safaris de nuit, excursions à pied ou à cheval, petits déjeuners sous les acacias, en pleine brousse… Le tout sous la conduite de guides expérimentés et dans l’intimité de petits groupes permettant une immersion totale dans la grande nature.

La véritable robinsonnade en bordure de l'océan Indien. Des coins épargnés par le tourisme de masse existent encore, parfois bien plus faciles d’accès qu’on le pense. Ici aucun tourisme de masse, pas de clubs ni de tourisme sexuel. Vous référer à la rubrique "Vos hébergements".

Culture: le berceau de la culture swahilie

La civilisation swahilie a connu –et connaît toujours- un rayonnement qui s’étend bien loin au-delà des côtes kenyanes. L’archipel de Lamu, proche de la frontière avec la Somalie, est considéré comme son véritable berceau : les seuls moyens de communication y restent la marche à pied, les ânes et les dhows (boutres). Lamu, ville magique, vous révèlera son architecture, ses portes sculptées, ses mosquées...

Vous hésiterez peut-être à adopter le régime alimentaire traditionnel des Masaïs et autres ethnies pastorales, composé presque exclusivement de lait et de sang chauds prélevés directement à la source vivante ! Cependant, les hébergements que nous sélectionnons sauront vous faire apprécier les plaisirs de la table, notamment par leurs petits déjeuners à l'anglaise, souvent pris dans les jardins paisibles, fleuris et parfumés. Et nous vous conseillons vivement de découvrir la cuisine swahilie, surtout dans les régions côtières : faisant largement appel aux épices et au lait de coco, cette cuisine s’est enrichie au fil des siècles sous les influences arabes, indiennes, persannes et même européennes. Gourmets, à vos fourchettes !

Rencontre des populations: une mosaïque étonnante

Le pays est une véritable mosaïque ethnique : plus de 70 groupes tribaux y sont officiellement répertoriés. L’œil attentif pourra voir chaque jour des différences, parfois subtiles parfois notables, dans les habits, les cases, les champs, les traits, les parures : autant de marques distinctives que l’uniformisation du monde moderne n’a pas encore effacées… Les marchés locaux offrent la meilleure opportunité de rencontre avec ces peuples.

Lodges communautaires versus "zoos humains" ?

Si la découverte d’autres cultures, d’autres façons de vivre constitue un élément important de vos voyages, nous vous conseillons vivement de séjourner dans des lodges (hôtels de brousse) gérés par des communautés locales. Des établissements particulièrement agréables –voire même luxueux- vous invitent à découvrir les réserves de faune communautaires récemment créées dans plusieurs régions du Kenya, notamment en bordure de la célèbre Réserve de Masai Mara ou du Parc national d’Amboseli. Mieux que dans les « villages culturels », espèces de zoos humains, vous pourrez y découvrir la vie quotidienne – et parfois même y participer -, vos hôtes ne demandant qu’à vous dévoiler des coutumes dont ils sont fiers.

Effort Physique: à pied, à cheval, en raft, à dos de dromadaire... un choix presque illimité.

Nos formules de safaris sont généralement très confortables et donc accessibles à tout le monde.

Mais si vous avez des fourmis dans les jambes, n’hésitez surtout pas à profiter d’activités beaucoup plus physiques. Il y en a pour tous les goûts : randonnées à pied dans les réserves privées, expéditions de plusieurs jours à pied (notamment en compagnie de guides Masaïs et de leurs ânes) ou à cheval ; descentes de rivières ; expéditions en haute montagne (sur les flancs du Mont Kenya).

Et pourquoi pas une croisière sur un boutre traditionnel (dhow)?

Au départ de Lamu, sur un voilier traditionnel, profitez d'une navigation indolente vers quelques îles de l’archipel, comme Pate, Siyu ou Faza. Charme, confort et dépaysement garanti.