Le rôle des témoins et demoiselles d'honneur d'un mariage

Le 1 juin 2016
Traditions
Couple de mariés posant avec leur témoin et demoiselle d'honneur

Être choisi comme témoin de mariage ou demoiselle d’honneur est une preuve de confiance et d’amitié. Mais pour en être digne, il faut en assumer les responsabilités. Ce n’est pas que sourire sur les photos et signer un formulaire. C’est surtout être un indéfectible soutien pour les mariés avant, pendant et après le jour J.

Avant le mariage

Pendant la préparation, souvent stressante et chronophage, le témoin doit faciliter l’organisation et apaiser les esprits.

- enterrement de vie de célibataire : cette journée (ou plus) organisée par les témoins est consacrée aux mariés. Rire, détente et surprise, pour l’organiser au mieux, suivez nos guides EVJF et EVG ;

- choix des tenues : pour aider les mariés à trouver la robe ou le costume idéal, soyez sincère, mais n’oubliez pas qu’il s’agit de leurs goûts à eux. S’ils craquent sur un modèle, c’est que c’est le bon. Pas question de gâcher leur coup de cœur, même si ce n’est pas votre choix ;

- aides diverses : les mariés ont souvent besoin de soutien pour la préparation (faire-part, dragées, habillage le jour du mariage…).

Photos d'habillage de mariés, aidés par le témoin et la demoiselle d'honneu
Photos : Ella Photography (gauche), Ashley Kelemen (droite)

Pendant les noces

L’objectif est que les mariés profitent pleinement de leur grand jour. En cas d’imprévu, vous devrez les rassurer et prendre les choses en main pour qu’ils continuent de s’amuser sans stress.

- logistique : vérifiez que tout se déroule comme prévu : les fleurs sont correctement placées, les tables correspondent au plan, le photographe et le DJ sont à l’heure…

- invités : assurez-vous que personne ne se perd en cours de route : distribuez les plans des différents trajets, allez chercher tante Edwige à la gare, guidez oncle Jaques qui a raté la sortie…

- animations : généralement, les témoins prévoient des jeux, animations, diaporamas pour occuper les invités et surprendre les mariés pendant la soirée. Beaucoup de possibilités, mais un seul objectif : provoquer émotion et bonne humeur !

Portrait d'une demoiselle d'honneur et d'une mariée complices
Photo : The Resaon

Après le mariage

On n’est pas témoin le temps d’une journée, mais le temps d’une vie. Après la bataille, vous restez prêt à aider les mariés dans toutes les situations.

- rangement : les mariés auront certainement besoin de vous pour ranger le lendemain. Si ça semble contraignant, c’est surtout un moment complice ou l’on se remémore les rires et les émotions de la soirée ;

- soutien : c’est le début d’une grande aventure pour les mariés. Tout au long de leur vie, vous devrez être présent pour les aider à avancer. Être témoin, c’est être l’un des piliers du couple « pour le meilleur et pour le pire » !

Complicité entre un couple de mariés et leurs témoin et demoiselle d'honneur
Photo : Photography by Britton

Le kit du parfait témoin de mariage

En bonus, voici une liste d'équipements que vous veillerez à avoir sous la main le jour J pour épauler et soulager les mariés :

- le programme et les itinéraires ;

- votre téléphone portable avec les numéros des protagonistes : mariés, parents, autres témoins, photographe, DJ, traiteur... ;

- tout ce que les mariés vous ont confié : rubans de tulle, alliances, livrets de cérémonie…

- un paquet de mouchoirs ;

- rouge à lèvres, blush et mascara pour les filles ;

- une bouteille d’eau ;

- un appareil photo (pour immortaliser chaque moment, notamment la préparation des mariés) ;

- un petit quelque chose à manger (type barre de céréales, pour les éventuelles chutes des tensions des mariés) ;

- de l’aspirine et des pansements.

Partagez l'article