Histoire de la robe

Le 24 octobre 2012

La mode nuptiale a toujours été le reflet de son époque, marquée par la morale, la situation économique et sociale du couple. Voici donc un petit historique très instructif de l'évolution de la robe de mariée de 1850 à nos jours.

1850

Robe de mariée Sissi l'Impératrice

Dans les années 1850, la robe de mariée est une robe à crinoline qui ressemble fort à une robe de bal. Le plus parfait exemple de cette tendance reste le mariage de l'impératrice Élisabeth d'Autriche en 1854, qui a inspiré la saga des Sissi.

1880

Robe de mariée en 1900

A la fin du Second Empire, on s'éloigne peu à peu des robes de bal pour des formes plus droites et austères. Fini les décolletés, la mariée est emmitouflée des pieds à la tête dans un cocon blanc : voile, col montant, manches longues, gants et voile.
Dans les campagnes et les milieux modestes, on se marie encore en costume régional traditionnel.
De 1890 à 1910, le blanc commence à s'imposer un peu partout. La robe s'allonge pour former une traine et on délaisse le voile au profit d'une couronne de fleurs artificielles, les fleurs naturelles estimées trop communes dans une société majoritairement rurale.

1920

Robe de mariée Charleston 1920

Après la guerre, les robes raccourcissent et laissent dévoiler les chevilles, avec chaussures et bas blancs. Le bustier est abandonné au profit d'une coupe droite très simple et sobre. Les gants se portent à la main sur les photos et le voile reste absent. A la fin des années 20, on voit apparaître des modèles taille basse et la jupe se raccourcit encore jusqu'à mi-mollet.

1930

Robe de mariée 1930

La robe reste simple et droite comme à la décennie précédente à ceci près que le voile refait son apparition. Il se porte très long et descend sur le front à hauteur des sourcils. La jupe, elle, s'arrête aux mollets, aux genoux ou aux chevilles, c'est selon... mais ne forme jamais de traîne.

1940

Robe de mariée 1940

Durant les années d'occupation et d'après guerre, il est difficile de se procurer le tissu nécessaire à la confection d'une robe de mariée. Les femmes se marient donc avec un tailleur qu'elles possèdent déjà ou qu'elles pourront réutiliser facilement après le mariage.
Dans les familles plus aisées, à la Libération, les mariées s'affichent en jolies robes inspirées du New Look de Dior.

1950

Robe de mariée 1950

Les années 50 sont marquées par trois mariages historiques : celui d'Élisabeth II d'Angleterre, celui de Grace Kelly et celui de Jackie Kennedy. Ces mariages annoncent le retour de la robe de princesse volumineuse accompagnée d'un long voile de tulle.

1980

Robe de mariée 1980

Qualifié de mariage du siècle, le mariage du Prince Charles et de Diana en 1981 signe l'apothéose de la robe de princesse. Manche ballons, taffetas de soie ivoire brodée de mille perles et sequins, traîne de plus de 7 mètres de long... La robe de mariée devient de plus en plus spectaculaire jusqu'à atteindre le syndrome de la meringue, aujourd'hui tant décrié.

2000 à nos jours

Robe de mariée 2011

De nos jours, les mariées ne se cantonnent plus à une seule vision de la tenue de mariage idéale. La robe peut être courte ou longue, volumineuse ou moulante, blanche ou colorée, cela dépend des goûts de chacune. La tendance actuelle signe toutefois un retour à la dentelle, aux modèles rétro et fluides des années 20. Les femmes se marient de plus en plus tard, 31 ans en moyenne, et ne souhaitent plus forcément se déguiser en princesse le jour J. Elles privilégient le confort et le naturel, sans fioritures.

 

Partagez l'article