La tendance des minimoons

Le 14 juillet 2014



Après les festivités du mariage, tous les amoureux du monde rêvent de passer un séjour romantique en tête-à-tête loin de tout, hors de l'agitation des mois qui ont précédé. Oui mais voilà : les contraintes de la vie ne permettent pas toujours de partir en voyage de noces au moment voulu, et retarder sa honeymoon, c'est risquer de rompre le charme... Qu'à cela ne tienne, les jeunes mariés opteront pour une lune de miel plus brève, mais tout aussi magique : une minimoon. Le "vrai" voyage de noces étant quant à lui reporté à plus tard.

 

Pourquoi une minimoon?

D'un point de vue financier, la minimoon offre une alternative intéressante. En effet, pour organiser un mariage parfait, on ne lésine pas sur les moyens. Ce qui réduit d'autant le budget du voyage de noces. Mieux vaut alors attendre d'avoir à nouveau mis de l'argent de côté pour atteindre la destination lointaine de ses rêves.

Souvent aussi, ce sont des motifs d'ordre professionnel qui entrent en jeu. Lors des préparatifs du mariage, les jours de congés se sont multipliés, et le travail s'est accumulé. Enchaîner sur des vacances longue durée peut se révéler un peu délicat autant vis-à-vis de son employeur que de son propre emploi du temps.

Une autre raison peut être liée à la destination choisie. Quel que soit le point du globe, il y a toujours un moment idéal pour le découvrir. Il est ainsi préférable d'attendre la fin de la saison des pluies pour visiter la Thaïlande. Quitte à partir à Noël... Alors qu'on s'est marié à Pâques.

Où partir pour sa minimoon?

Toutes ces réflexions conduisent généralement les jeunes mariés à décaler leur voyage de noces pour le programmer dans les six mois-un an suivant la date de leur mariage. Une démarche rationnelle...qui ne privilégie pas toujours le romantisme. En effet, dans l'idéal, qui ne rêve pas de s'éclipser juste après les festivités du mariage pour se retrouver enfin en tête-à-tête amoureux, dans un cadre de rêve ? D'où l'émergence des minimoons. Moins loin, moins longtemps, et moins cher, ce séjour colle à la réalité des jeunes mariés d'aujourd'hui, tout en jouant la carte du romantisme.

D'une durée équivalente à celle d'un long week-end, la minimoon ne peut logiquement s'envisager que dans une distance assez proche du lieu du mariage. Les nombreux relais et châteaux de nos provinces offriront un cadre parfait pour une minimoon, que l'on soit en Provence, en Touraine, ou en Normandie.

Cela n'exclut pas non plus l'avion : on peut très bien envisager pour sa minimoon une ville d'Europe propice aux escapades en amoureux. Et elles ne manquent pas : entre Paris, Venise, Florence, Bruges, Prague, ou encore Vienne, le cœur des tourtereaux ne pourra que balancer.

Minimoon : partir à Venise 4 jours

Une exemple de liste de mariage : http://minimoon-linda-pierre.ameliste.fr/


Partagez l'article