Afrique du sud

Le 6 décembre 2009

Pour la zone ouest (avec notamment le Cap et les safaris dans les réserves de Shamwari, Tsitsikama, Ado...), la meilleure période va globalement de septembre à mai.
Quant à la zone est (notamment la zone du Parc national Kruger et les réserves privées avoisinantes), il faut privilégier la période d’avril à novembre.
A noter: les périodes des vacances scolaires sud-africaines (décembre-janvier) sont à éviter (ou à réserver longtemps à l’avance!).

Une journée complète pour observer les baleines ou visiter une ferme d'autruches. Balade pédestre dans le superbe massif montagneux du Drakenseberg. Réserve nationale de Hluhluwe.

 

Afrique du sud

A partir de 17 jours
A partir de 3.000,- € par personne

Le prix varie en fonction de la durée de votre circuit, de la période choisie, du type d'excursion, du niveau des hébergements, et du taux du Rand

Du Cap à Jo'burg - Découverte Australe et Chute Victoria

IDENTITÉ

superficie totale : environ 1.200.000 km², soit plus de 40 fois la Belgique ou environ 2,5 fois la France.

population : environ 44 millions d’habitants.

religion(s) : très majoritairement christianisme, avec persistance de cultes animistes.

langue(s) : l’anglais et l’afrikaans (déformation du néerlandais issue d’une isolation linguistique depuis l’époque des Boers); plusieurs dialectes bantous et autres.

décalage horaire : + 1 heure en hiver

durée moyenne du vol : 10 à 11 heures jusqu’à Johannesburg

monnaie locale: Rand ( ZAR). Quelle monnaie emporter en voyage? Des EUR ou des USD.

électricité: 220 V, prises type France/Belgique presque toujours disponibles.

Nature: le maître mot : diversité

Un mini-continent insolite. La diversité des paysages et des habitats naturels y est stupéfiante : côtes tropicales du Natal ou rivages fougueux de l’Atlantique, chaînes de montagnes aux sommets couverts de neige en hiver, déserts arides qui se couvrent d’un tapis de fleurs le temps d’une saison des pluies éphémère, steppes arbustives, collines herbeuses s’étendant à l’infini, forêts tropicales ou forêts de montagne, sans oublier bien sûr les immenses savanes du « lowveld » au KwaZulu - Natal.

Les « Big Five » garantis ! Qui choisit bien les sites naturels à inclure dans son itinéraire a les meilleures chances de pouvoir observer en l’espace de deux semaines un éventail complet de la grande faune africaine telle qu’on en rêve : éléphants, rhinocéros (le pays abrite les plus importantes populations de rhinocéros de toute l’Afrique, les noirs aussi bien que les blancs !), buffles, hippopotames, zèbres, girafes, lions, léopards, guépards, lycaons, une profusion d’antilopes et de gazelles… L’ornithologue, quant à lui, ne sait plus où diriger les jumelles ! Quelques coups de coeur: Madikwe Reserve - Tuningi Lodge, Shamwari, Thornybush Shumbalala Lodge, Sabi Sabi Earth Lodge.

Des animaux venus du pôle ? Le palmarès ne se limite pas aux espèces terrestres, puisque l’Afrique du Sud est aussi réputée pour l’observation des baleines venant mettre bas dans les eaux abritées de la région du Cap ou pour ses colonies de manchots et d’otaries à fourrure profitant des courants marins froids venus tout droit de l’Antarctique.

Période idéale: fin septembre à mars au départ de Walkers Bay.

Un des six « royaumes floristiques ». La région du Cap a été désignée comme un des six « royaumes floristiques » du monde, c’est-à-dire une région d’une exceptionnelle richesse (et beauté !) en plantes : en saison, la profusion de fleurs du « fynbos » (genre de maquis de type méditerranéen) fait le plaisir des yeux, avec notamment la spectaculaire famille des protées.

Période idéale: le printemps austral, c'est à dire notre automne!

Propriétés privées = accès limité et safari de qualité. Le secteur privé joue un rôle très important dans le tourisme d’observation de la grande faune en Afrique du Sud : on ne compte plus les réserves privées, principalement dans les régions proches du célèbre Parc national Kruger. Certains de ces domaines privés gigantesques comptent parmi les plus prestigieux de toute l’Afrique, tant pour la qualité des observations animalières que pour la qualité des hébergements et du service.

Un séjour balnéaire en Afrique du Sud?

Oui, si vous aimez les stations bétonnées et populaires ! Dans ce cas séjournez à Durban. En fait, même les Sud-Africains ont compris et ont investi dans l'archipel de Bazaruto au Mozambique. Un vol quotidien relie dorénavant Jobourg à l'île tropicale. Situé à quelques encablures de la côte, cet archipel est un univers protégé par la création récente d’un parc national. Le tourisme y est resté à l’échelle humaine et, ce qui ne gâche rien, se caractérise par un confort surprenant. Les plages de Bazaruto comptent parmi les plus belles d’Afrique, les services sont impeccables, les hébergements charmants. Goûtez au luxe des précurseurs sur une destination balnéaire dont la réputation se forge et s’affirme d’année en année…

L'exception à la règle: Thonga Beach Lodge, situé sur les côtes du Maputaland, loin de tout. Un hébergement à découvrir!

Culture: à boire et à manger…

Le passé historique de l’Afrique du Sud tel qu’il était présenté aux visiteurs s’est longtemps limité à la période ayant suivi l’arrivée des premiers colons blancs.

Aujourd’hui, le passé culturel plus ancien des ethnies originelles a été officiellement réveillé, et divers musées ou « villages culturels » essaient de présenter l'héritage des Zoulous et autres ethnies. Notre avis? A conseiller après avoir épuisé Euro Disney!

En revanche, une note d'authenticité pour les villages aux maisons peintes des Ndebele (région de Jobourg).

In vino veritas ! Le passé récent du pays se caractérise par un mélange d’apports européens divers et complémentaires : les traditions des Boers hollandais ont laissé leurs traces dans un certain formalisme, les Britanniques ont imposé leur cachet dans la société, les Allemands et les Suisses ont essayé de recréer des ambiances alpestres là où ils le pouvaient. Et surtout, les Français, ces Huguenots fuyant les persécutions d’une certaine époque, ont apporté la vigne ! Une visite en Afrique du Sud pourrait se justifier sur le seul thème de la boisson divine, tout comme dans les meilleurs terroirs français : élégance des paysages façonnés par les hommes, douceur de vivre dans les propriétés chaleureuses, diversité des crus pour le plaisir de la bouche…

L’exemple « made in USA ». Beaucoup de villes affichent un certain cachet « made in USA », comme Johannesburg, mégalopole hérissée de gratte-ciels avec ses quartiers résidentiels périphériques interminables, Durban, station balnéaire « à la Miami », petites villes de province rappelant un « Midwest » revenu quelques décennies en arrière.

Nos coups de coeur vont à Capetown et Pretoria. Ces deux villes offrent un aspect humain et agréable, où cohabitent les héritages architecturaux coloniaux. Pilgrim’s Rest quant à elle est un musée vivant à ciel ouvert de l’épopée des colons en quête de fortune.

Nos hébergements coups de coeur au Cap: Rosedene Guesthouse, The Bay Hotel, Les Cascades et le Four Rosmead.

Effort Physique: chaque jour à la carte !

Les Sud-Africains ont compris tout le parti qu’ils pouvaient tirer des vacanciers « actifs » : parties de surf sur les vagues ou de plongée sous la surface, stages de parapente près des sommets ou randonnées pédestres sur les crêtes (réserver longtemps à l’avance, on ne se lance pas comme on veut sur les sentiers de Drakensberg ou d’autres chaînes montagneuses), circuits cyclistes à travers le pays ou trekkings à cheval dans la brousse, l’éventail des choix est copieux.

Mais un séjour en Afrique du Sud peut tout aussi bien se concevoir d’une manière beaucoup plus indolente, qu’il s’agisse d’un circuit culturel dans la région du Cap ou d’un safari dans le plus pur style : l’Afrique du Sud, c’est aussi le pays d’un confort certain et d’un certain luxe.

Partagez l'article