Vietnam

Le 27 février 2008

Au nord, 4 saisons rythment le climat. Septembre à novembre et février à mai sont les périodes les plus propices ; décembre et janvier sont plus froids ; de mai à août, les pluies sont plus importantes.
Au centre : la période la plus propice s'étale de décembre à août.
Au sud : la saison sèche s'étale de novembre à avril.


A partir de 15 jours
A partir de 3 300€ par personne

Le prix varie en fonction de la durée de votre circuit, de la période choisie, du type d'excursion, du niveau des hébergements.

IDENTITÉ

superficie totale : environ 331.000km², soit 11 fois la Belgique.

population : environ 82 millions.

religion(s) : bouddhisme (religion officielle), confucianisme, christianisme, taoïsme, caodaïsme.

langue(s) : le vietnamien est la langue officielle, l’anglais et le français sont largement utilisés.

décalage horaire : en été + 5 heures, en hiver + 6 heures.

durée moyenne du vol : environ 15 heures jusqu’à Hanoi ou Ho Chi Minh Ville.

monnaie locale: Dong ( VND). Quelle monnaie emporter en voyage? Des EUR ou des USD.

électricité: adaptateur non nécessaire.

Culture: une charmante synthèse de l'Asie

Fait d'eau et de montagnes, ce pays de rizières a su assimiler l'influence chinoise et fonder une civilisation originale qui se parcourt en trois mouvements distincts, au nord au centre et au sud. Le dénominateur commun? Un peuple industrieux resté attaché à ses traditions.

Parmi les musts culturels du Vietnam:

- Hanoi, magnifique ville coloniale qui a su garder un charme provincial. Architecture, temples, zones de flâneries pédestres, galeries d'arts,... tout nous pousse à vous conseiller une visite approfondie.

- Hue, inscrite sur la liste des Sites du patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO, se présentera à vous sous sa douceur languissante, ses fastes (la cité interdite) et sa sérénité spirituelle. Ne manquez pas le magnifique spectacle de danse et musique traditionnelle à la citadelle (reconnu Patrimoine immatériel de l'Humanité). Sans oublier la promenade dans le quartier des mandarins où vous visiterez une ancienne maison-jardin, typique de l'architecture mandarinale de Huê (la maison de la famille de la Reine-Mère Tu Du).

- Hoi An, ancienne ville portuaire dont la similitude de destin avec Bruges est saisissante. Charmante petite ville d’art et de culture caractérisée par les anciennes maisons d’armateurs et de commerçants extrêmement bien conservées et richement décorées. Notre appréciation: pas mal mais quand même fort touristique.

- les vestiges de l’ancienne civilisation Cham (centre du Vietnam) caractérisée par l’hindouisme et le culte de Shiva. A ne pas manquer: les sites de My Son et le musée d'art Cham de Danang.

- Saigon la dynamique, ville de création récente et marquée par son ouverture qui lui a permis de devenir la grande métropole économique du Vietnam. Ne manquez pas son quartier colonial (dont la poste centrale par Gustave Eiffel), le quartier chinois de Cholon (ses marchés et ses temples)…

Nature: le pays de l'eau

Pour parler de la patrie, la langue vietnamienne utilise l'expression «la Terre et l'Eau Vietnamiennes», ce qui évoque le rôle majeur du fleuve et du Delta dans la vie de tous les jours.

Parmi les points forts à ne pas manquer:

- La splendeur des paysages karstiques: la baie d'Halong, la montagne des Parfums et Ninh Binh. Le saviez-vous? Si la Baie d'Halong maritime est souvent célébrée pour sa beauté, il est en fait très rare de ne pas la voir sous la brume et le lieu devient fort touristique. Nous vous conseillons d'y adjoindre la visite - en petites barques et à pied- de la baie d'Halong terrestre. Le spectacle est aussi impressionnant tout empreint de poésie et de contacts avec les populations locales.

- La luxuriante végétation de montagnes sur la route menant à la Chine (en se rendant à Sapa).

- Le delta du Mékong et ses vergers. La région vit au rythme des pirogues et chalands voguant sur les nombreux canaux du delta, allant de villages en marchés flottants. Un pays grouillant mais resté authentique. A recommander: découvrir le delta en logeant sur un bateau traditionnel (au confort simple sauf le splendide Bassac).

- Plus de 3.000 km de côte et pourtant! Etonnamment, ce pays n'est pas célèbre pour le tourisme balnéaire. Il y a cependant depuis peu de temps quelques endroits de charme, des havres de paix dans un environnement sauvage: Nha Trang aux magnifiques plages et Phan Thiet (Mui Ne).

Rencontre des populations: une véritable mosaïque ethnique et culturelle

54 ethnies sont actuellement recensées, appartenant à 5 grandes familles ethno-linguistiques. La plupart des ethnies minoritaires occupe partout au Vietnam les régions de moyenne altitude, les hauts plateaux et les montagnes.

A ne pas manquer: les régions du nord, là où se sont installées au fil des siècles les ethnies originaires du Sud de la Chine pour fuir l’insécurité provoquée par les luttes intestines et les guerres civiles. Les premières à s’y installer occupèrent les régions de moyenne altitude, les dernières -dont les H’mong- les régions les plus élevées.

Pour atteindre les villages, vous traverserez de superbes paysages de rizières en terrasses et de montagnes. Des randonnées accessibles à tous vous permettront de rencontrer les ethnies des hauts plateaux du nord, à la frontière avec la Chine et le Laos (les Thai, les H’mong, les Yao et bien d’autres ethnies encore).

Vous reconnaîtrez, dans les villages ou sur les marchés, les différentes minorités ethniques à leurs tuniques indigo, leurs jupes plissées élaborées ou leurs vestes cloutées d’argent, ou encore à leurs coiffes rouges, bleues ou argentées : une richesse exceptionnelle de costumes traditionnels finement brodés.

Parmi les marchés traditionnels restés authentiques: celui de Bac Ha le dimanche, celui de Can Cau le samedi.

La gastronomie: à ne pas manquer…

La cuisine vietnamienne compte parmi les meilleures du monde. Elle a su garder ses spécificités tout en s'enrichissant des influences multiples. Elle est caractérisée par le recours systématique aux produits frais et légers, utilisant largement les fruits et légumes tropicaux tout en évitant les matières grasses.

Malgré les différences régionales assez marquées dans les styles de cuisine, un certain nombre d'ingrédients et de plats sont communs dans tout le pays.

A goûter absolument:

- la soupe au tamarin,

- le poisson caramélisé,

- les liserons d’eau sautés à l’ail,

- et les deux grands classiques: les « nem » et la soupe-repas « Pho ».

Partagez l'article