Comment (sur)nommer les grands-parents ?

Le 7 juin 2016
Portrait d'une grand-mère avec un nouveau-né

« Ne nous appelez plus « papi » et « mami » ! ».  La nouvelle tendance est aux surnoms jeunes, rigolos et attachants. Un phénomène de société qui fait passer les « papi », « mamie », « grand-père » ou « mémé » pour ringards, classiques et trop connotés « personnes âgées ».  Du coup, les grands-parents d’aujourd’hui, qui frisent la soixantaine, choisissent des surnoms plus branchés et originaux. Qu’il s’agisse d’un suffixe, d’un prénom, d’un surnom ou d’un petit nom rigolo… Les possibilités sont nombreuses. Fini donc le « papi » et « mamie » traditionnel et bienvenu le « mamoune », « papinet », « papé », « padou »… Des petits noms tendres et affectueux, qui en plus, permettent de resserrer les liens familiaux !

À qui de choisir ?

Certains parents préfèrent laisser les grands-parents choisir eux-mêmes leur surnom avant l’arrivée de bébé. Cela permet d’adopter un surnom qui sera ensuite utilisé par tous leurs petits-enfants. Libre à eux de trouver un nom original, un surnom, un diminutif facile à retenir et à prononcer… D'autres préfèrent attendre que leur bébé grandisse pour le laisser choisir lui-même un petit nom tendre et gentil représentant ses grands-parents. Ils attendent alors que l’enfant soit en âge de parler et le laisse inventer un surnom qui aura alors une signification toute particulière pour lui.

Grands-parents entourés de petits-enfants
Photo : Casey McFarland

Comment le choisir ?

Pour choisir un petit nom pour les grands-parents, il suffit parfois d’ajouter une syllabe du prénom en suffixe, de mixer les syllabes pour inventer un dérivé, tel que « papoune », « mamé », « patou », « maminette »… Les possibilités sont multiples, alors il faut faire marcher son imagination. La tendance est également du côté des surnoms à consonance étrangère. On s’inspire des petits noms donnés dans d’autres langues pour un peu d’originalité. On adopte le « gran’pa » et « gran’ma » anglais, ou bien encore le « mama », « mummy » ou « mamouchka ». On transforme « papi » et « daddy » en « pady » ou « papidy ».

Quelques exemples pour les mamies : mamoune, mimouche, mamina, mamita, mummy, mima, mamée, mémina, nanou, mouchka, maminou. Pour les papis : paddy, pipouche, papou, papoune, papée, papouchka, papinou, papydou, daddychou !

Portrait d'un couple de grands-parents avec leur petit-fils
Photo : Fresh Art Photography


Aujourd'hui, la mode est aux surnoms affectueux pour désigner les grands-parents. Exit les « papi » et « mamie », on adopte un suffixe, un diminutif, un petit nom… Pour trouver l’inspiration, on mixe les syllabes et on s’inspire des langues étrangères.

N'hésitez pas à nous dire sur notre page Facebook quels jolis surnoms vous préférez ou avez adoptés pour les grands-parents de votre bébé !

Partagez l'article