Le papa et l'accouchement

Le 29 septembre 2015
Un papa accueillant son nouveau-né après accouchement

Pour être prêt le jour J, le père doit être informé sur le déroulement d’un accouchement. Les cours de préparation permettent justement de poser toutes les questions possibles et imaginables. Si la future maman est concentrée sur la gestion de l’accouchement en lui-même, la présence du papa est importante pour par exemple régler les sujets annexes : constitution du dossier médical, choix de la chambre, contact avec la famille…

L’accouchement se prépare en amont

Assister aux cours de préparation se révèle à ce titre essentiel. C’est le moment où vous pouvez poser les questions sur le déroulé d’un accouchement, mais également sur votre rôle le jour J. C’est aussi l’occasion de faire la rencontre d’autres futurs pères et d’échanger sur leurs perceptions. De nombreux ouvrages permettent de répondre aux différentes interrogations, en dévoilant notamment celles qui vous ne seraient pas forcément venues à l’esprit. Donc n'attendez pas le dernier moment pour vous mettre à la lecture !

Papa prévenant envers la maman durant grossesse et avant accouchement

Photo : Christine Choi

L’arrivée du Jour J

A l’approche de la date fatidique, le moindre signe évoquant l’arrivée imminente du bébé a tendance à faire grimper la tension. Inutile de se précipiter sur les clés de votre véhicule ! En attendant que les contractions soient régulières et rapprochées, mieux vaut récapituler les choses à signaler à l’arrivée à la maternité et les affaires à emporter. Par ailleurs, n'oubliez pas de prendre quelques vêtements de rechange pour vous-mêmes et de quoi vous faire patienter, l'attente risque d'être plus longue que vous ne vous l'imaginez !

N'ayez pas peur non plus des surprises et des imprévus. En effet, le déroulé d’un accouchement ne suit pas un scénario précis. Si la future maman n'est pas en état de rassembler toutes ses idées, le père sert de relais et la rassure en reprenant les fondamentaux : respiration, concentration…

Malgré la présence du personnel compétent, le papa reste le principal soutien, une oreille attentive et prévenante. Attention néanmoins à ne pas croire qu’il faille tout gérer !

Enfin, vous ne devez pas hésiter à expliquer ce que vous souhaitez faire ou ne pas faire. De l’accueil du bébé au fait de couper le cordon ombilical, rien n’est obligatoire.

En résumé

Un papa idéal lors de l’accouchement doit être :

- informé, pour appréhender cet événement exceptionnel ;

- attentif, pour soulager la future maman ;

- patient, pour être un soutien efficace dans la durée.

Partagez l'article