Tout savoir sur le congé paternité

Le 22 septembre 2015
Un papa hispter donne le biberon à sa fille

 

La grossesse est un beau moment d’attente pour les futurs parents. De même, après une naissance, la maman n’est pas la seule à vouloir profiter de ce petit être qui vient de pointer le bout de son nez. Le papa a lui aussi envie de pouponner et c’est justement pour lui permettre de câliner son bébé et l’aider à trouver sa place dans la nouvelle famille qu’a été créé le congé paternité. Faisons le point sur ces quelques jours proposés aux jeunes papas. Des conditions du congé paternité aux démarches pour l’obtenir en passant par les cas particuliers, vous trouverez toutes les informations qui pourraient vous intéresser.

Le congé paternité en pratique

Que vous soyez nouveau papa ou que votre compagne vienne d’avoir un bébé dont vous n’êtes pas le père, vous avez le droit de profiter d’un congé paternité. Celui-ci est en effet accordé aux salariés, fonctionnaires, demandeurs d’emploi indemnisés… quel que soit le type de contrat et l’ancienneté. La durée du congé paternité est de 11 jours calendaires (qui s’ajoutent aux trois jours donnés à la naissance de l’enfant). Si vous vous demandez quand prendre le congé paternité, il faut savoir qu’il doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance en une seule fois. Il faut prévenir son employeur un mois à l’avance, il ne peut pas vous le refuser mais peut demander à ce que vous le décaliez s’il le juge nécessaire. Les indemnités du congé paternité correspondent en général au salaire de l’employé, majorées par le plafond de la sécurité sociale (mais l’entreprise offre parfois).

Un papa hispter profite de son congé parental pour s'occuper de ses enfants

Quelques cas particuliers

Le congé paternité s’adapte à différentes situations, vous pourrez vous renseigner auprès de votre caisse d’assurance maladie mais voici quelques informations. En cas de naissance multiple, sachez que la durée du congé paternité passe à 18 jours, bien nécessaires pour donner le double (ou triple !) de biberons et de câlins ! Vous avez également droit au congé paternité pour une adoption, dans ce cas, sachez qu’il existe un congé spécifique pour accueillir l’enfant. Si votre enfant est prématuré ou doit être hospitalisé pour une maladie dès la naissance, les quatre mois durant lesquels vous pouvez prendre votre congé paternité débutent au retour de l’enfant au domicile. Des dispositions particulières existent également en cas de décès de l’enfant ou de la mère.

Pour profiter de 11 jours auprès de votre nouveau-né, c’est simple : pensez à justifier votre paternité auprès de l’assurance maladie et à indiquer vos dates de congé à votre employeur

Partagez l'article